Présidentielle ivoirienne: les recours rejetés, résultats confirmés

Le président de la Cour constitutionnelle ivoirienne Mamadou Koné lors de la confirmation des résultats de l'élection présidentielle, le 2 novembre 2015 à Abidjan.
© REUTERS/Luc Gnago

En Côte d'Ivoire, le Conseil constitutionnel a confirmé la réélection d'Alassane Ouattara à la suite de la présidentielle du 25 octobre. Son investiture est prévue pour ce mardi matin au palais présidentiel d’Abidjan. Aucun des recours déposés par Mamadou Koulibaly, qui avait recueilli 0,11% des suffrages lors du scrutin, n’a été retenu.

Il y avait au total quatre requêtes sur la table du Conseil constitutionnel. Toutes avaient été déposées par le président du Lider, Mamadou Koulibaly. L'ancien chef du Parlement ivoirien dénonçait les conditions de la tenue du scrutin et exigeait la non-validation de l'élection d'Alassane Ouattara à la tête du pays.

Finalement, tous ces griefs ont été rejetés par le Conseil constitutionnel qui soutient que le scrutin s'est déroulé dans des conditions régulières. « Considérant que l’examen des procès-verbaux ne révèle aucune irrégularité de nature à entacher la sincérité du scrutin ou à en affecter le résultat d’ensemble, a déclaré Mamadou Koné, président du Conseil constitutionnel, il convient en conséquence de proclamer ainsi qu’il suit le résultat définitif de l’élection du président de la République du 25 octobre 2015. Article premier : les réclamations de M. Mamadou Koulibaly sont rejetées. Article 2 : le scrutin du 25 octobre est régulier. Article 3 : M. Alassane Ouattara est proclamé élu au premier tour président de la République de Côte d’Ivoire. »

Le Conseil constitutionnel a donc validé la réélection d'Alassane Ouattara. Ce mardi matin, ce dernier doit prêter serment au palais présidentiel.