Crash aérien au Soudan du Sud: l'avion n'était pas en état de voler

les débris de l'avion qui s'est écrasé près de l'aéroport de Juba, au Soudan du Sud, le 4 novembre 2015.
© REUTERS/Stringer

Au moins 36 personnes ont trouvé la mort au Soudan du Sud dans le crash d’un avion cargo ce matin près de Juba la capitale. L'appareil a percuté une petite île du Nil-Blanc, à environ 800 mètres du bout de la piste.

Seul un très jeune garçon a survécu au crash, affirme la Croix-Rouge qui indique trente-six corps ont été retrouvés pour l’instant, un chiffre qui peut augmenter au fur et à mesure que les débris sont ramassés.

Selon les autorités sud-soudanaises, au moins dix-huit personnes se trouvaient à bord. D'abord l'équipage, composé de cinq Arméniens et un Russe, mais aussi douze passagers. Comme le transport par cargo est officiellement interdit, il est très difficile de savoir exactement combien de Sud-Soudanais étaient présents à bord. Cet avion-cargo était en service depuis 45 ans et appartenait à une compagnie sud-soudanaise. La vétusté de l'appareil ainsi qu'une surcharge de l’appareil semble pour l’instant avancée comme la cause la plus probable de l’accident.

Le constructeur ukrainien, basé en Ouzbékistan, a fait savoir en fin de journée que l'avion-cargo n'était pas en état de voler. Il avait été fabriqué en URSS, en 1971 et immatriculé au Tadjikistan. Selon le communiqué de l'avionneur, l'appareil « ne devait pas être en service car les procédures » concernant la rénovation et l'entretien « prévues par la réglementation n'avaient pas été suivies y compris celles visant à assurer la sécurité ».