Tanzanie: le nouveau président John Magufuli investi

John Pombe Joseph Magufuli (gauche) a été officiellement investi président de la Tanzanie, le 5 novembre 2015.
© REUTERS/Emmanuel Herman

L'investiture du nouveau président tanzanien, John Magufuli, vient d'avoir lieu en grande pompe dans un stade de Dar es Salaam en présence de plusieurs chefs d'Etat voisins. Dans son discours, John Magufuli a fait brièvement allusion aux polémiques sur son élection contestée par son adversaire Edward Lowassa et sur Zanzibar, où le scrutin a été un fiasco au point d'être annulé.

Les traditionnels coups de canon ont tonné dans le grand stade de Dar es Salam pour cette grande cérémonie ponctuée de défilés militaires, passage d’avions de chasse, séances de prières et démonstrations de danses. A la tribune officielle des chefs d’Etat : Jacob Zuma d’Afrique du Sud, Paul Kagame du Rwanda, Joseph Kabila de la RDC, Uhuru Kenyatta du Kenya, Yoweri Museveni d’Ouganda, ou d’anciens chefs d’Etat comme Sambi des Comores.

Le nouveau président tanzanien John Magufuli a clos la cérémonie par un discours avec une brève allusion au sujet chaud du moment : l'archipel autonome de Zanzibar, où l'élection du président local a été annulée. « Je remercie le seigneur pour nous avoir permis d'adopter une attitude de patience et de tolérance. Je salue nos frères de Zanzibar qui traversent une épreuve. Que le seigneur nous donne la sagesse pour arriver au bout de cette épreuve dans la paix ».

Et puis le nouveau président a voulu mettre un point final aux prétentions de son adversaire de la campagne, l'ancien Premier ministre Edward Lowassa qui affirmait la semaine dernière avoir gagné : « C'est moi le président de la Tanzanie : John Pombe Joseph Magufuli, et nous allons maintenant nous mettre au travail ».

Les leaders d'opposition, aussi bien du continent que de Zanzibar, ne sont pas venus à cette cérémonie.