Côte d’Ivoire: des victimes du Probo Koala toujours pas indemnisées

La cargaison toxique du Probo Koala qui aurait dû être décontaminée aux Pays-Bas, avait été répandue dans des décharges autour d’Abidjan, provoquant la mort de 17 personnes, en septembre 2006.
© AFP / /Issouf Sanogo

En Côte d'Ivoire, neuf ans après le déversement de déchets toxiques, «tous les sites contaminés ont été dépollués», a annoncé le gouvernement. En 2006, un bateau - le Probo Koala - avait déversé des substances très toxiques à Abidjan, faisant dix sept morts et des dizaines de milliers de victimes. Aujourd'hui, l'affaire n'est toujours pas réglée. De nombreuses victimes, notamment, n'ont pas été indemnisées.

Il aura fallu attendre près d'une décennie pour que les sites intoxiqués soient décontaminés. Après de longs mois de traitement de dizaines de milliers de tonnes de terre, tous ces lieux peuvent officiellement être à nouveau cultivés et habités.

Au total, dix sept lieux, répartis dans différentes communes d'Abidjan, ont accueilli des déchets toxiques, en 2006, lorsque le Probo Koala a déversé ses produits hautement dangereux. Dans les zones alentours, les habitants se sont alors vite plaints d'odeurs insupportables et ont rapidement dit souffrir de graves maladies.

L'Etat ivoirien a recensé la mort de dix sept personnes et plus de 43 000 empoisonnements. Il a touché 100 milliards de FCFA de la part de l'armateur du bateau, en échange de l'abandon de poursuites judiciaires. Mais aujourd'hui, beaucoup de ces victimes n'ont toujours pas été indemnisées.

« Dans cette affaire, beaucoup d'acteurs ont détourné énormément de fonds destinés au victimes », regrette Maitre Yacouba Doumbia, du Mouvement ivoirien des droits de l'homme. Selon lui, le dossier est encore loin d'être refermé.