Tchad: un attentat attribué à Boko Haram fait plusieurs morts à Ngouboua

Les environs du Lac Tchad sont régulièrement la cible d'attaques de Boko Haram, comme ici à Ngouboua (avril 2015).
© AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Une nouvelle attaque attribuée au groupe Boko Haram au Tchad, dans la ville de Ngouboua, dans la région du lac Tchad, a eu lieu ce dimanche matin. Deux femmes kamikazes se sont fait exploser et le bilan fait état de cinq morts et de treize blessés.

Les deux kamikazes sont deux jeunes filles qui ont activé leurs charges explosives dans une zone habitée de Ngouboua au bord du lac Tchad. L’une devant un moulin, l’autre devant une concession privée.

Le bilan, encore provisoire, est de cinq morts et 13 blessés dont plusieurs dans un état grave. Selon Hassane Sylla, le ministre de la communication tchadien le mode opératoire ne laisse aucun doute sur les auteurs. « Il ne peut s’agir que du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest ex-Boko haram » affirme le ministre. Le groupe est connu pour utiliser des femmes et des enfants afin de déjouer les dispositifs de sécurité.

Il y a une semaine, trois kamikazes avaient tenté de s’attaquer à des positions de l’armée. Mais ils ont été neutralisés avant de passer à l’acte. C’est ce qui explique, selon le porte-parole du gouvernement tchadien, Hassan Sylla, ce changement de cible. Les positions de l’armée et les lieux de culte étant protégés.. « Ils ne peuvent plus s’attaquer aux casernes et aux mosquées car ces lieux sont désormais sécurisés » affirme le ministre de la Communication. Le sous-préfet est actuellement sur place pour superviser la sécurisation du périmètre et un hélicoptère rapatrie les blessés vers Ndjamena.

Ngouboua est un village de pêcheurs, qui a déjà été attaqué à plusieurs reprises par le groupe terroriste. Il est situé dans une zone militarisée où les ONG ne peuvent presque plus intervenir en raison du contexte sécuritaire.

Rappelons qu'il y a à peine une semaine, 11 civils avaient trouvé la mort lors d’un attentat suicide dans la même région.