Republier
Madagascar

Madagascar: la difficile réhabilitation du palais de la reine

Le Palais de la reine («Rova Manjakamiadana»), à Antananarivo, est le symbole de la ville. Il a été partiellement reconstruit après l'incendie de 1995.
© Bilal Tarabey / RFI

A Madagascar, les Tananariviens célèbrent ce week-end le triste anniversaire de l'incendie du palais de la Reine. Il y a vingt ans, dans la nuit du 6 novembre 1995, le palais qui coiffe la plus haute colline de la capitale brûlait. Un incendie criminel, dont les motifs et les auteurs sont encore entourés de mystère. Vingt ans après, le site est ouvert aux visiteurs même si le « Rova », le « palais » en malgache n'a été réhabilité qu'en partie. Les autorités sollicitent l'aide extérieure pour la conservation du patrimoine national.

Aux pieds du palais de la Reine, des familles et des groupes de touristes profitent du panorama. Situé à plus de 1400 mètres d'altitude, le site offre une vue à 360° sur les collines alentours. Siège de la royauté merina des Hauts plateaux avant la colonisation, c'est un lieu chargé d'histoire.

« C’est vraiment important mais là il n’y a plus rien et ça fait triste, se désole Bodo, venue avec ses deux enfants. C’est important pour nous, on est Malgaches, c’est pour ça qu’on est venus avec nos enfants ».

Du palais principal les quatre murs et le toit ont été réhabilités mais l'intérieur est encore vide... Les travaux ont été interrompus par la crise politique de 2008 à 2013 et ils n'ont pas repris depuis car les financements font défaut, explique Emeline Raharimanana, directrice générale au ministère de la Culture. « On a besoin d’à peu près de 20 milliards d’ ariary – soit à peu près 7 millions d’euros – et je lance un appel pour les partenaires extérieurs pour qu’ils nous aident à porter haut le flambeau de notre culture malgache…»

Pour ce 20e anniversaire, des reproductions de tableaux disparus dans l'incendie ont été remises au président de la République. Elles ont été financées par la République fédérale d'Allemagne.

Vue du Palais de la reine et du panneau Antananarivo. Près du stade municipal de Mahamasina, centre-ville. © Bilal Tarabey / RFI

 

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.