Libye: offensive contre le groupe EI près de Derna

Les combats se déroulent à quelques kilomètres du port de Derna, dans l'est de la Libye.
© Wikimedia

En Libye, les combats contre l'organisation Etat islamique sont toujours aussi féroces à Derna, dans l'est du pays. Depuis mars dernier, le gouvernement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, a lancé une offensive contre le groupe jihadiste. Grâce à une coalition hétéroclite de combattants islamistes et d'habitants, l'organisation Etat islamique avait été chassée de la ville en juillet dernier. Depuis, c'est en périphérie de Derna que les combats ont cours, avec l'aide des bombardements aériens libyens mais aussi américains.

Les derniers combats se concentrent à une vingtaine de kilomètres à l’est de Derna. Les jihadistes du groupe Etat islamique sont désormais retranchés en montagne, à Al Fatayeh. C'est là que le « Conseil des moudjahidines de Derna », une coalition hétéroclite de combattants islamistes opposés à l’EI, a lancé l'offensive dimanche 15 novembre.

Deux jours auparavant, des frappes aériennes américaines avaient visé ce dernier réduit jihadiste. Le Pentagone affirme y avoir tué le principal chef du groupe Etat islamique en Libye, l'irakien Abou Nabil. Ce que dément le groupe.

Mais les combattants de l'Etat islamique sont en grande difficulté à Derna depuis qu'ils en ont été chassés en juin dernier. Les bombardements aériens menés par l'armée libyenne et l'armée américaine et les combats au sol qui les opposent au « Conseil des moujahidines de Derna » entament leur force.

Le pouvoir de nuisance de l'EI est néanmoins intact. Grâce aux attentats notamment, dont le dernier en date dimanche a coûté la vie à un colonel du « Conseil des moudjahidines de Derna ». Lundi matin, le 16 novembre, l'organisation a revendiqué une attaque contre une milice proche du gouvernement de Tobrouk. C'était à Brega, une ville pétrolière, située à 300 km de Syrte. Syrte, port de la Méditerranée et fief de l'EI en Libye.