Republier
Burkina Faso

Elections au Burkina: le CDP se voit en «faiseur de roi»

Un meeting du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à Ouagadougou, en juillet 2015.
© AFP PHOTO / AHMED OUOBA

Le Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir, est en campagne pour les législatives. Le parti de l'ancien président Blaise Compaoré entend non seulement jouer un rôle au sein de la prochaine Assemblée, mais aussi être un «faiseur de roi» en cas de second tour à la présidentielle, et ce alors même qu'un ancien ministre de Compaoré vient d'être inculpé et déféré à la maison d'arrêt de l'armée dans le cadre de l'enquête sur le putsch manqué.

Pour la campagne en vue des élections législatives, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ex-parti au pouvoir, opte pour la proximité. Tous les arrondissements de la commune de Ouagadougou abriteront des assemblées générales et quelques communes rurales auront droit aux grands rassemblements.

Au-delà des sièges à l’Assemblée nationale, le parti de l’ancien président Blaise Compaoré souhaite peser de tout son poids. Mahamadi Kouanda, directeur provincial de la campagne pour le Kadiogo affirme en effet que si le parti veut des députés, il veut aussi et surtout, dans le cadre de l'élection présidentielle, « être le faiseur de roi, surtout si il y a un deuxième tour ». « Parce qu’on estime que nous sommes le parti le plus implanté au Burkina Faso », assure-t-il et que le CDP « a quand même un bilan ».

Alors que les militants du CDP font du porte-à-porte pour convaincre des électeurs, le colonel Yacouba Ouedraogo, président d’une Union pour un Burkina nouveau, un parti proche du CDP, a été entendu par le juge dans le cadre de l’enquête sur le putsch du 16 septembre dernier. Il a été inculpé et aussitôt déféré à la maison d’arrêt et de correction de l’armée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.