L'hymne à la paix de la jeunesse centrafricaine

Des enfants réfugiés au camp de Don Bosco, à Bangui, RCA, le 14 décembre 2013.
© AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

En Centrafrique, l'Unicef et une radio locale, la radio Ndeke Luka, ont organisé un concours à destination de la jeunesse. Le thème : écrire une chanson, un hymne à la paix. Plus de 40 jeunes ont participé et ont exprimé les traumatismes vécus, les peurs. Le résultat est plutôt probant.

Un hymne à la paix écrit par des jeunes, avec des mots débordant pourtant de maturité, de détresse et d'espoir. « Je suis fier mais pas tellement. J'attends que ce dont on a besoin soit réalisé. Je serai fier totalement lorsque la paix reviendra totalement dans notre pays et qu'on sera en sécurité. Tout ce dont on parle dans la chanson doit être fait », explique Merci, l'un des auteurs de la chanson.

La chanson dure un peu moins de 5 minutes. Le refrain est entraînant. Pour les enfants, cette initiative est une bonne opportunité pour mettre en mots ce qu'ils ont vécu. « Je suis frappée par la maturité et la lucidité qui émanent de ces paroles-là. On rappelle que la chanson a été écrite par des enfants qui ont 15-16 ans. Ça témoigne aussi de ce qu'ils ont souffert, de ce qu'ils ont vécu, de ce que vivent tous les enfants de ce pays dans cette crise », explique Donaig Le Du, chargée de communication de l'Unicef. 

Personne ne connaît l'avenir de la chanson, mais toutes et tous espèrent qu'elle trouvera un écho particulier auprès des Centrafricains.