Congo: détention de l’opposant Paulin Makaya

Barricade lors de la manifestation du mardi 20 octobre contre le référendum, à Brazzaville.
© Les Observateurs France24

Au Congo Brazzaville, le président des Forces républicaines et démocratiques (FRD) a été arrêté, ce lundi 23 novembre par la police. Paulin Makaya est l'une des principales figures de l'opposition au référendum constitutionnel du 25 octobre dernier. La réforme a finalement été adoptée dont les dispositions permettent au président Denis Sassou-Nguesso de se présenter à nouveau aux prochaines élections. Paulin Makaya a été entendu par les officiers de police judiciaire pour détention illégale d’armes de guerre, mais en l'absence de son avocat.

Paulin Makaya se trouvait dans le bureau du procureur de la République au moment où il a été arrêté. Il était accompagné de son avocat, car il voulait déposer une plainte contre X pour violation de domicile et tentative d’assassinat.

Le 30 octobre dernier, une opération de police dont il dénonce la violence et l’illégalité a eu lieu dans sa résidence.

Selon le porte-parole de la police, c’est au cours de cette opération qui s’est déroulée « en toute régularité » qu’ont été découvertes les armes. « Plusieurs fusils d’assaut de type kalachnikov ainsi que des documents séditieux ont été saisis », affirme le Colonel Monkala-Tchoumou.

L’avocat de Paulin Makaya assure ne pas être au courant de cette accusation.

« Je n’ai pas été autorisé à prendre part à l’audition de mon client. Cela est contraire à la loi », a dit maître Malonga, avant d’ajouter que la seule chose officiellement reprochée à son client est d’avoir participé à une manifestation interdite.

Paulin Makaya avait pris part à une marche de désobéissance civile, le 20 octobre dernier. Il avait appelé au boycott du référendum sur la modification constitutionnelle avant de dénoncer des fraudes dans l'organisation du scrutin.