Nigeria: Maiduguri victime d'un nouvel attentat-suicide meurtrier

Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno, est régulièrement la cible d'attaque du groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ex-Boko Haram).
© AFP PHOTO / STRINGER

Le terrorisme a une nouvelle fois touché le nord-est du Nigeria, dimanche. Une kamikaze s’est fait exploser à Maiduguiri, la capitale de l’Etat de Borno. Une ville régulièrement prise pour cible par les islamistes du groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest, (ex-Boko Haram). Huit personnes ont été tuées.

L'attentat s'est produit dimanche en banlieue de Maiduguri, à proximité d'un poste de contrôle. La kamikaze a alors actionné ses explosifs au milieu d'un groupe de réfugiés.

D'après les enquêteurs, la jeune femme, âgée d'une vingtaine d'années, était déguisée en réfugiée. Un stratagème qui lui a permis de s'infiltrer dans ce groupe.

Au total, huit personnes ont perdu la vie dans l'explosion. Sept autres ont été blessées.

Trois attaques en une semaine dans la région

Pour le moment, l'attentat n'a pas été revendiqué. Mais les autorités pointent du doigt le groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ex-Boko Haram).

En une semaine, c'est le troisième attentat qui touche cette région du Nigeria. Au moins 45 personnes sont mortes la semaine dernière dans des explosions dans les villes de Kano et de Yola.