RDC: la société civile se mobilise pour la démocratie

Boulevard du 30 juin, Gombe, Kinshasa.
© Vberger/CC/Wikimedia Commons

En République démocratique du Congo, des représentants de la société civile de tout le pays se sont réunis à Kinshasa. Un forum, qui s'est clôturé mardi soir, s'est tenu pour parler du dialogue proposé par Joseph Kabila, du processus électoral à venir et du rôle que doit jouer la société civile. Une série d'acteurs issue de ses rangs, mais aussi des experts, des politiques ont été invités pour donner leur point de vue et répondre aux questions des participants. L'objectif : définir une position de la société civile dans ce contexte préélectoral. 

Tous les participants s'accordent à dire que la société civile congolaise doit accroitre son monitoring des violations des droits de l'homme. De l'insécurité sécurisée à l'Est, dira un participant, jusqu'aux violences à caractère politique.

« Le travail que l'on fait également vise à anticiper certaines dérives. Au fond, pour nous, la société civile jouerait le rôle de sonnette d'alarme, eu égard à un certain nombre de dérives qui peuvent se constater tout au long du processus », a déclaré Me Emmanuel Kabengele, intervenant et coordonnateur national du Réseau pour la réforme de la sécurité et justice.

Comment protéger les droits et libertés ? Faut-il ou non participer au dialogue national ? Mais aussi, quel type d'actions adoptées ? La société civile du Sud-Kivu a été saluée par l'un des intervenants, George Kapiamba, pour avoir organisé des journées ville morte. Pour le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice, la société civile pourrait être amenée à multiplier ce type d'actions.

« S'il s'avère que l'un des acteurs importants n'arrive pas à s'acquitter de ses obligations, conformément à la Constitution où à la loi, la société civile a l'obligation de se mobiliser, de mobiliser toute la population », a-t-il notamment déclaré. L'une des principales questions, c'est aussi celle de la sensibilisation. Comment faire comprendre à la population leurs droits et faire respecter l'Etat de droit ?

Déclaration finale

A l'issue du forum, les 45 organisations, en guise de conclusion, ont dressé une série d'appels et de demandes, dont celle de la libération des « prisonniers politiques ou d'opinion » parmi lesquels figurent les militants du mouvement citoyen Filimbi, des opposants politiques comme Jean-Claude Muyambo ou celle du journaliste Daniel Safu. Les signataires ont également appelé le gouvernement à lever la mesure d'interdiction de certaines chaines de radio ou télévisions.

Ils demandent aussi à faire respecter la loi portant fonctionnement des partis politiques et de sanctionner les dédoublements de certains partis qui « constituent une source de violences dans plusieurs provinces ». S'agissant du dialogue annoncé par Joseph Kabila, ces organisations de la société civile rappellent que « sa tenue ne doit pas ni constituer un préalable ni un obstacle à l'organisation des élections dans les délais constitutionnels ».

Les participants estiment également que la toute nouvelle Cour constitutionnelle a violé la Constitution lors d'un de ses récents arrêts. Celui qui a permis au gouvernement de nommer des commissaires spéciaux en lieu et place des gouverneurs. Un fait qui les préoccupe. Ils demandent à la cour constitutionnelle de « respecter la Constitution et les lois de la République pour ainsi rassurer l'opinion qu'elle pourra assumer convenablement ses missions pendant le processus électoral ».

Les participants réaffirment leur ferme attachement à la Constitution et aux lois de la République démocratique du Congo et exigent que le gouvernement et autres institutions du pays en fassent autant…

Rostin Manketa Nkwahata
25-11-2015 - Par Sonia Rolley

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.