Mali: hommage aux employés de l'hôtel tués dans l'attaque de Bamako

Le président Ibrahim Boubacar Keïta (au centre) est venu rendre hommage aux employés du Radisson Blu tués lors de l'attaque de l'hôteL
© AFP PHOTO

Mercredi 25 novembre, un hommage a été rendu à Bamako aux trois employés et aux deux vigiles tués la semaine dernière par des jihadistes lors de l’attaque de l'hôtel Radisson Blu de Bamako. Ils font partie des 22 victimes. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) était présent.

Les cinq corps descendent des corbillards. Sur la place où on leur rend hommage, située à un jet de pierre de l’hôtel Radisson Blu, un millier de personnes se sont rassemblées.

Très ému, le président malien IBK prend très brièvement la parole en langue locale bambara. « Ce n’est pas l’heure des discours. Nous sommes seulement venus présenter nos condoléances. La foi est largement suffisante. »

Accroupis au centre de la place, des fidèles récitent le Coran et prient. Dans le public, assises sous une tente, des femmes pleurent. Non loin d’elles, un employé d’un autre hôtel de Bamako est venu compatir : « Vraiment on est tristes, très très tristes. On connaissait très bien les personnes qui viennent de nous quitter. »

Et puis « dans l’épreuve, il faut rester debout, avancer », explique M. Fall, directeur des ressources humaines de l’hôtel Radisson Blu. « Quand on va leur montrer qu’on est abattus, ça veut dire qu’ils ont gagné. Alors que non, nous, on se dit qu’ils n’ont pas gagné. C’est des lâches. » Derrière lui, des employés de l’hôtel approuvent ses propos.