Présidentielle au Burkina: portraits des candidats

Le Palais Kosyam, palais présidentielle du Burkina Faso, situé à Ouagadougou.
© Wikimedia Commons/ CC-BY-SA 3.0/Sputniktilt

Les électeurs burkinabè sont appelés aux urnes dimanche 29 novembre pour élire le président de la République ainsi que leurs députés. Il s'agit des premiers scrutins libres et pluralistes depuis des décennies. Quatorze candidats dont deux femmes briguent la magistrature suprême. Portraits des candidats.

Tahirou Barry, candidat du Paren
Il est l'un des jeunes qui montent dans la classe politique burkinabè. Il est le candidat du Paren, le Parti de la renaissance nationale, et se présente pour la première fois à l'élection présidentielle. Il prône le suffrage indirect réservé aux élus locaux et l'obligation pour les formations politiques de se prévaloir d'une doctrine bien définie. Lire la suite... 

Zéphirin Diabré, candidat de l'UPC
Candidat de l'Union pour le progrès et le changement (UPC), ancien ministre et haut fonctionnaire international, spécialiste des affaires économiques, il se présente sous une bannière sociale libérale...Lire la suite...

Roch Marc Christian Kaboré, candidat du MPP
Candidat du MPP, le Mouvement du peuple pour le progrès, il fut l'un des piliers du régime de Blaise Compaoré avant de devenir l'un de ses plus farouches opposants, après avoir vainement tenté de convaincre Blaise Compaoré de renoncer à sa réforme constitutionnelle. Aujourd'hui, il se veut l'homme du consensus. Lire la suite...  


Adama Kanazoé, candidat de l'AJIR

Il se présente comme le candidat des jeunes. A 36 ans, Adama Kanazoé est le benjamin de la course à la présidence. C'est aussi un spécialiste du marketing et de la communication. Lire la suite...

Jean-Baptiste Natama, candidat indépendant
Ancien directeur de cabinet de la présidente de la commission de l'Union africaine, et ancien militaire, il se présente en tant que candidat indépendant. Il souhaite incarner la rupture avec une classe politique qui, selon lui, partage la responsabilité de la mauvaise gestion du pays. Lire la suite...

Ablassé Ouedraogo, candidat du Faso Autrement
L'ancien ministre et diplomate, Ablassé Ouedraogo est le candidat du parti Le Faso Autrement. Avec sa carrière bien remplie, son aura internationale et ses ambitions très élevées, l'ancien député brigue pour la première fois la magistrature suprême. Lire la suite...

Boukaré Ouedraogo, candidat indépendant
Cet homme d'affaires est  promoteur immobilier. Il se présente en tant que candidat indépendant. Lire la suite...

Ram Ouedraogo, candidat écologiste
Il est candidat pour la troisième fois à la magistrature suprême. Ram Ouedraogo défend les couleurs des écologistes. Lire la suite...

Bénéwendé Sankara, candidat de l'Unir-PS
Bénéwendé Sankara, 56 ans, est le candidat de l'Union pour la renaissance-Parti sankariste, Unir-PS. Il revendique une filiation politique avec Thomas Sankara, le capitaine révolutionnaire assassiné en 1987. C'est sa troisième participation à l'élection présidentielle. Lire la suite...

Saran Sérémé, candidate du PDC
Candidate du Parti pour le développement et le changement (PDC), femme d'affaires, engagée en politique, elle fut l'une des actrices de la révolution d'octobre 2014. Lire la suite...

Françoise Toé, candidate indépendante
Candidate indépendante mais soutenue par le pôle socialiste du Mouvement de libération national (MLN-BF), Françoise Toé est une vieille militante socialiste. C'est sa première tentative à une élection présidentielle. Lire la suite...

Victorien Tougouma, candidat du MAP
Natif de Ouagadougou, Victorien Tougouma est issu du monde de l'entreprise. Il souhaite renouveler le regard des élites sur son pays. En 2011, il crée son parti politique, le MAP, Mouvement africain des peuples, pour faire une autre offre politique à la jeunesse. Il dit vouloir incarner le renouveau politique du pays. Lire la suite...

Salvador Yaméogo, candidat du RDF
Descendant d'une des familles les plus connues de Koudougou, Salvador Maurice Yaméogo n'est pas « un politicien professionnel » comme il l'affirme lui-même. Le candidat du Rassemblement des démocrates du Faso (RDF) met en avant son expérience dans le secteur privé et insite pour que les Burkinabè se réconcilient avec eux-mêmes. Lire la suite...

Issaka Zampaligré, le juriste indépendant
Peu connu du grand public, ce juriste d'une cinquantaine d'années veut rétablir l'Etat de droit au Burkina Faso. Il brigue pour la première fois la magistrature suprême. Lire la suite...