Les Burkinabè de Côte d'Ivoire s'organisent pour rentrer voter

Une importante communauté burkinabè vit en Côte d'Ivoire.
© fr.zil/CC/Wikimedias Commons

En Côte d’Ivoire, on compte au moins trois millions de ressortissants burkinabè. Comme toute la diaspora qui vit hors du Faso, ces derniers ne sont pas autorisés à voter au consulat ou à l’ambassade de leur pays faute de disposition légale. Certains électeurs, inscrits dans leur commune d’origine au Burkina Faso, ont décidé de faire le voyage pour accomplir leur devoir electoral.

Ce n’est pas parce qu’ils ne peuvent pas voter en Côte d’Ivoire que les Burkinabè d’Abidjan renoncent à leur devoir d’électeur. Dans une salle de réunion du quartier de Koumassi, une vingtaine d’hommes de la diaspora s’organisent et se concertent pour faire le voyage jusqu’à leur bureau de vote au pays.

C’est le cas de ce Bobolais [habitant de Bobo Dioulasso] qui préfère garder l’anonymat. « C’est dommage que nous ne votions pas ici en Côte d’Ivoire ! Nous voulons montrer notre citoyenneté aussi je m’en vais voter : je vais aller en bus au Burkina faso, c’est cher mais pour ma patrie, je dois montrer ma citoyenneté ».

Cet autre électeur est prêt à aller encore plus au nord du pays à Kaya. « Je vais prendre soit le train ou le car et arrivé à Ouagadougou, je prends un Kaya-Ouaga : ça fait 1245 kilomètres mais je suis prête à faire ce sacrifice pour mon candidat que je soutiens et que j’aime beaucoup ».

Malgré les millions de Burkinabés de la diaspora en Côte d'Ivoire, ils ne seront sans doute que quelques dizaines ou centaines à faire ce coûteux et long voyage pour participer à ce vote. Un vote que beaucoup décrivent comme historique.