Attaque du Radisson à Bamako: l'enquête se concentre sur deux suspects

Un soldat monte la garde non loin de l'hôtel Radisson Blu à Bamako, le 21 novembre 2015.
© REUTERS/Joe Penney

L'enquête sur l'attaque la semaine dernière de l'hôtel Radisson Blu de Bamako, qui a causé la mort de 22 personnes dont deux jihadistes, progresse. Deux suspects ont été arrêtés jeudi 26 novembre et leurs photos ont été diffusées. Les enquêteurs cherchent à déterminer leurs liens avec les deux jihadistes, s'ils ont eu un rôle dans cette attaque et si tel est le cas, à quel niveau.

Les suspects arrêtés dans la périphérie de Bamako sont de nationalité malienne. Sur les photos diffusées, l'un semble de forte constitution, l'autre paraît plus fin. Ils tous les deux âgés de 32 ans. Professions : dépanneur de radio pour l’un, revendeur de cartes de recharge téléphonique pour l’autre.

Jusque là, une certitude : ils sont rentrés en contact, au moins par téléphone, avec les deux jihadistes, auteurs de l’attaque sanglante de l’hôtel Radisson Blu de Bamako.

Dans l’un des téléphones des assaillants, les enquêteurs ont retrouvé la trace du numéro de portable d’un des suspects arrêtés. Quant au second, il a utilisé son téléphone pour envoyer du crédit sur le portable de l’un des jihadistes.

S’ils étaient éventuellement impliqués dans l’attaque, il reste à savoir quel rôle ils ont réellement joué. D’autres arrestations sont envisagées. En tout cas, « l’enquête avance », estiment le procureur de la République chargé du dossier et le ministre malien de la Sécurité intérieure.

Des experts belges, français et canadiens appuient le Mali dans les recherches.