Mali: plusieurs morts dans l'attaque d'un camp de l'ONU à Kidal

Des casques bleus de la Minusma à Kidal, le 22 juillet 2015.
© REUTERS/Adama Diarra

Au Mali, le camp de la mission de l’ONU à Kidal, dans le nord-est du pays, a été attaqué par des hommes armés, tôt ce samedi, a précisé un responsable de la Minusma. Selon un bilan provisoire, deux casques bleus, de nationalité guinéenne, et un civil contractuel ont été tués. De nombreuses personnes ont également été blessées.

Tôt ce samedi, des bruits de roquettes ont été entendus vers le camp de la mission de l’ONU à Kidal, dans le nord-est du Mali. Géographiquement, le camp onusien de Kidal, contiguë au quartier Aliou, est situé au sud de la ville.

Jusqu'à cinq roquettes auraient été entendues par différents témoins. La précision des tirs fait penser que les assaillants étaient plutôt bien entraînés et bien informés.

Deux casques bleus de nationalité guinéenne ont été tués sur le coup, ainsi qu’un civil, contractuel au sein de la mission locale de l’ONU. Il y a également au moins 14 blessés, dont deux graves, des casques bleus touchés au ventre et au pied.

« Aujourd’hui, à 4 heures du matin, notre camp de la Minusma, à Kidal, a été la cible de multiples tirs de mortier. Ces tirs ont causé la mort de trois personnes : deux casques bleus et une personne civile, sous-traitante Minusma. Ces tirs ont également fait 20 blessés dont quatre, graves. Les blessés sont actuellement en cours d’évacuation médicale. La dernière attaque, à Kidal, date de la fin du mois d’octobre. Auparavant, les tirs de roquettes ou d’obus n’étaient pas aussi précis ou ne faisaient pas de victimes. Celle de ce matin a été lourdement meurtrière », a déclaré, à RFI, Olivier Salgado, porte-parole de la Minusma.

Menace d'attaque

Selon une source sécuritaire de la mission de l’ONU, depuis quelques jours, des informations faisaient état d’une menace d’attaque du camp de la Minusma à Kidal. Ce samedi, la Minusma a annoncé qu'elle compte renforcer son dispositif de sécurité et assure que ces attaques « n'entament pas la détermination des Nations Unies » à soutenir le peuple malien et le processus de paix.