Migrants: la Côte d'Ivoire rapatrie certains de ses ressortissants

Un groupe de migrants africains en Libye.
© REUTERS/Ismail Zitouny

La Côte d’Ivoire a décidé de rapatrier ses ressortissants bloqués en Libye, après avoir échoué de rejoindre l’Europe par la méditerranée. Dégoutés par l’évolution des évènements, ils sont volontairement rentrés, vendredi 27 novembre, à Abidjan via un vol spécial dépêché par le gouvernement ivoirien. Les autorités veulent maintenant les accompagner.

Dès leur descente de l’avion, les migrants ivoiriens, dont des femmes et des enfants, ont été reçus par les autorités ivoiriennes et les flashs des journalistes présents sur le tarmac de l’aéroport Félix Houphouet Boigny d’Abidjan.

Il y a quelques jours encore, ils étaient bloqués en Libye, après une tentative échouée de rejoindre illégalement les côtes italiennes.

Depuis, ils vivaient dans des conditions infernales, selon Bakary Cissé, migrant ivoirien, joint par RFI.

« Pour rentrer en Lybie, c'est trop difficile. On nous entasse à 35 personnes dans une camionnette. Franchement, j'étais entre la vie et la mort. C'est pourquoi nous sommes heureux, aujourd'hui, de rentrer chez nous », a-t-il dit.

Le gouvernement ivoirien a donc affrété un avion spécial pour rapatrier, à partir de Tunis, ceux qui ont volontairement choisi de rentrer. Une mission éclair conduite par le ministre de l’Intégration africaine, Ally Coulibaly.

« Ces Ivoiriens vont bénéficier d’une assistance. Il y a, aujourd’hui, des possibilités en Côte d’Ivoire, et l’une des actions essentielles, c’est d’appuyer des micros projets et de trouver des financements pour les petites et moyennes entreprises », a déclaré le ministre.

La Côte d’Ivoire, à l’instar de nombreux pays africains, est aussi confrontée à la crise migratoire. Sur les années 2014 et 2015, un peu plus de 3 000 migrants ivoiriens sont arrivés illégalement en Italie, selon les chiffres officiels.