Sida: le test de détection rapide présenté au Gabon

Un test de dépistage du sida.
© Aides

La troisième édition du marathon du Gabon s'est déroulé samedi 28 novembre. Lors de ce marathon, plus de 10 000 femmes, y compris la Première dame accompagnée de la française Marie José Perec, ont couru dans les rues de Libreville. En marge de cette course, l'Onusida a lancé la campagne mondiale de promotion du test rapide contre le sida. Le Pro Test VIH est simple à utiliser. Il fonctionne comme un test de grossesse.

« Je veux être sûre de mon statut sérologique », dit l’une des femmes. « On ne peut pas être sûrs à 100% et voilà pourquoi on fait le test », explique cette autre participante du marathon. Elles sont venues participer à la version féminine du marathon du Gabon et, quand elles ont entendu parler du test rapide et gratuit du sida, elles n'ont pas hésité.

« Gilet pare-balles »

« Dès l’instant où j’ai confiance en moi-même, je n’ai pas peur. Mon passé ne m’inquiète pas », précise l’une d’entre elles. « Qu’est-ce que vous faites avec lui ? Vous lui mettez les capotes dans les poches, dans son sac ? », demande RFI. « Non, du tout. C’est lui-même qui se les met dans les poches », répond l’interviewée. « Le "gilet pare-balles" ! », précise une autre femme à qui RFI demande « Vous êtes sûre que votre partenaire, il met le "gilet pare-balles" ? », et qui confirme « Oui forcément, il met le "gilet pare-balles" ».

C'est Michel Sidibé, directeur exécutif de l'Onusida qui est venu, en personne, à Libreville pour lancer la campagne mondiale Pro test VIH : « L’objectif visé, c’est de faire en sorte que ces 19 millions de personnes qui ne connaissent pas leur statut, puissent avoir accès au dépistage », a-t-il précisé. En Europe, le test coûte 20 euros, soit 13 000 francs CFA. C'est encore assez cher mais au Gabon, il sera encore gratuit le 1er décembre.

D'après Onusida, 1 500 Gabonais sont morts de la maladie

« Le test est gratuit, donc j’invite les Gabonais et les Gabonaises à être plus nombreux lorsque nous allons aborder la journée mondiale du sida », a déclaré, de son côté, Celestine Ogewa Ba, ministre déléguée à la Santé. Selon l'Onusida, 1 500 Gabonais sont morts du sida en 2014 et 48 000 sont infectés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.