RCA: le pape François à la grande mosquée de Bangui

La pape François dans le quartier de PK5 à Bangui, en Centrafrique, le 30 novembre 2015.
© REUTERS/Siegfried Modola

En RCA, le pape François s'est rendu lundi 30 novembre au matin à la mosquée du PK5. Il s'agit d'un geste symbolique. Des centaines de personnes se sont massées pour l'écouter, l’applaudir et même le toucher. Un rassemblement dans une ambiance ahurissante pour Bangui.

Il y a cinq jours, l'avenue Boganda, qui relie le centre-ville au PK5, était un no man's land. Ce lundi, des centaines de personnes, musulmans comme chrétiens, l'empruntent pour se rendre au stade où le pape va officier sa dernière messe. Un peu plus tôt, le pape François s'était rendu à la mosquée, il a pris un bain de foule depuis sa papamobile, acclamé par les fidèles chrétiens comme musulmans.

Dans la foule, Vianney a couru après le pape pour pouvoir effleurer du doigt le souverain pontife : « Il est allé dans la mosquée, il a prié. Nous avons déjà la paix. J’ai touché le pape et le pape a déjà béni le Kilomètre 5, il a déjà béni la Centrafrique. Le linge sale se lave en famille, c’est fini. Dieu, c’est le nom de la paix ».

Des jeunes aux côtés du pape

Beaucoup de personnes craignaient pour la sécurité du Saint-Père, au final aucun problème. Les groupes d'autodéfense du quartier du PK5 ont été associés à la sécurisation des lieux aux côtés des casques bleus. Ensuite, ils ont même escorté le pape jusqu'au stade, alors que ces mêmes jeunes, hier encore, ne se risquaient pas en dehors du PK5.

Ibrahim est un de ceux-là, il n'avait aucun doute, tout se passerait bien. « Personne n’aura une mauvaise intention envers le pape, dit-il. Le pape, il est venu de chez lui pour nous faire comprendre qu’il ne faut pas mélanger la politique et la religion. Donc, il n’y a personne pour faire quoi que ce soit au pape ».

Le pape n'a pas prononcé un long discours au PK5, il a surtout tenu à saluer tout le monde, à montrer qu'il était, selon ses propres mots, un « pèlerin de la paix ».

Trois heures de messe à Bangui

Le pape François a ensuite célébré une messe géante au stade de Bangui, dernier temps fort de son déplacement sur le continent. Plus de 20 000 personnes y ont assisté attendant le pape parfois pendant des heures. Ils ont pu voir pendant ce temps les officiels arriver les uns après les autres.

Le plus applaudi d’ailleurs aura été le président de la communauté musulmane de Centrafrique, l’imam Kobine Layama, entré à pied dans le stade. Mais la plus grande clameur a été pour le pape François quand le stade a été survolé par des colombes et qu’il est entré debout dans son pick-up blanc, ouvert. Il fait un tour du stade sous les vivats de la foule avant d’entamer une messe de trois heures ponctuée de chants.