Disparition: Fatima Mernissi défendait «un islam ouvert»

Fatima Mernissi (ici en Espagne en 2003) est décédée le 30 novembre 2015 à Rabat.
© AFP PHOTO/ Miguel RIOPA

C'était une des féministes les plus célèbres du monde arabe. La sociologue et écrivaine Fatima Mernissi est morte ce lundi matin à Rabat à l'âge de 75 ans. Elle menait de nombreuses activités dans le domaine associatif avec la création des « caravanes civiques » pour faire le pont entre les populations rurales, urbaines et le monde de la culture. Mais c'est grâce à ses ouvrages sur le monde islamique, traduits en plusieurs langues, qu'elle s'est fait connaître dans le monde entier. Elle y interroge les textes coraniques et les hadiths pour remettre en cause la domination masculine dans les sociétés arabo-musulmanes. Au point qu'on a pu décrire Fatima Mernissi comme une féministe islamique. Mohcine Ayouche, membre de la société civile, et l’un de ses compagnons de route, revient sur un parcours engagé.

Elle a transgressé des tabous dans ce débat religieux, que ce soit au niveau de la situation de la femme ou au niveau des relations patriarcales de pouvoir...
Mohcine Ayouche
01-12-2015 - Par Aabla Jounaïdi