Le Sénégal va veiller aux droits de l'homme dans les mines

Une mine de phosphate à Mboro (nord de Dakar) en 2008.
© AFP PHOTO / GEORGES GOBET

Le Sénégal vient de se doter d’un nouvel outil : un observatoire des droits de l’homme dans le secteur minier. C’est l’un des demandes des Nations unies et le pays est le premier de la sous-région à lancer ce processus.

Cet observatoire suivra de près les activités minières légales, mais aussi toutes les extractions illégales.

Les droits humains, c'est la prise en charge des questions environnementales, des questions d'hygiènes et de sécurité, du travail des enfants
Reportage à la cérémonie de lancement de l'observatoire
05-12-2015 - Par Guillaume Thibault

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.