Republier
Rwanda

Rwanda: les autorités se préparent pour le référendum constitutionnel

Parlement rwandais.
© Will Boase/Bloomberg via Getty Images

Au Rwanda, la Commission électorale a assuré que tout serait prêt pour le référendum qui doit se dérouler au Rwanda le 18 décembre prochain. Cette consultation devrait entériner une réforme de la Constitution qui permettra à Paul Kagame de se représenter en 2017. Cette réforme a déjà été votée par le Parlement en novembre et est présentée par le pouvoir comme le fruit d'une initiative populaire, dans un pays souvent pointé du doigt en matière de liberté d'expression et d'espace politique.

« Êtes-vous d'accord avec la Constitution de la République du Rwanda telle que révisée pendant l'année 2015 ? Oui ou non ». Telle sera la question posée aux quelque 6,4 millions d'électeurs rwandais lors du référendum la semaine prochaine.

Le peu de temps entre l'annonce mardi de cette consultation et sa tenue n'a pas posé problème à la Commission électorale qui a commencé à la préparer bien avant, comme le confirme Kalisa Mbanda, le président de la NEC : « Quand le parlement débattait de cette réforme, il était clair qu'un référendum allait avoir lieu. Donc nous sommes prêts ».

Quelque 2 300 bureaux de vote seront donc déployés dans le pays. Si des dizaines de dispositions de la Constitution de 2003 ont été amendées, l'enjeu repose sur deux articles portant sur le mandat présidentiel.

Charles Munyaneza, le secrétaire exécutif de la Commission électorale, a assuré que des agents de la NEC et des volontaires étaient déjà à pied d'œuvre pour sensibiliser les Rwandais : « Depuis hier, ces personnes sont déployées dans les villages et localités pour expliquer le vote à la population et nous avons préparé un document détaillant les changements apportés à l'ancienne Constitution et ce document circule déjà parmi la population ».

Les parlementaires, qui ont adopté à l'unanimité cette réforme, se rendront aussi sur le terrain à partir de ce vendredi. Ils ne seront pas en campagne assure Charles Munyaneza, mais « expliqueront les modifications apportées à la Constitution ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.