Niger: Mahamadou Issoufou aurait échappé à une tentative d’assassinat

Le président du Niger Mahamadou Issoufou.
© AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

Le président du Niger Mahamadou Issoufou était la cible de la tentative de coup d’Etat présumé, a fait savoir ce samedi le ministre de la Défense par intérim Hassoumi Massaoudou. Il affirme également que tous les responsables identifiés de ce projet de renversement ont été arrêtés.

Du nouveau dans le coup d'Etat déjoué au Niger. Les autorités annoncent neuf arrestations dans le cadre de l'enquête sur ce complot présumé qui visait, dit-on, le chef de l'Etat nigérien en personne, Mahamadou Issoufou.

La liste des conjurés présumés a été rendue publique ce samedi 19 décembre à Niamey par Hassoumi Massaoudou, le ministre de la Défense par intérim et ministre de l'Intérieur.

« Tous les responsables identifiés de la conspiration ont été arrêtés. Il s’agit donc de neuf officiers, identifiés comme étant responsables de ce coup de force projeté. Ils sont tous, je dis bien tous, aux arrêts. Il y avait le lieutenant Hambally qui s’était enfui. On a pu identifier sa position et quand il a su que sa position était identifiée, il s’est rendu, a-t-il détaillé. Vous voyez bien de par les unités que ces officiers commandaient, l’étendue de leur puissance de feu. Vous voyez bien la capacité qu’ils ont de déstabiliser de manière fondamentale notre pays. Ils avaient projeté de faire cette action le vendredi 18 au retour du président du défilé militaire de Maradi parce que, semble-t-il (…) c’est le moment le plus favorable, quand la garde présidentielle rentre, (…) pour pouvoir intervenir et neutraliser la défense du président. »