Gabon: la crise touche aussi la vente de sapins de Noël

Vue de Libreville, la capitale du Gabon.
© Getty Images/Robert Ross

Lors des fêtes de fin d’année, beaucoup de familles ont pris l’habitude au Gabon de décorer leur maison avec des sapins de Noël. Certains en font importer, d’autres se contentent de sapins en plastique fabriqués en Chine. Mais cette année, la crise économique se fait sentir et de nombreuses familles ont dû renoncer à acheter un sapin.

A quelques jours de Noël, les commerçants du carrefour Rio de Libreville ont décoré leurs étals. Guirlandes, bonnets de père Noël et autres petits jouets, tout est fait pour attirer la clientèle. Mais cette année, rien n’y fait. « Il n’y a pas de client, je vous jure, il n’y en a pas », peste l’une des commerçantes. « C'est moche, vraiment. Il n’y a pas d’engouement, rien », rajoute un autre commerçant.

En effet, avec la crise beaucoup de familles ont abandonné l’idée d’acheter un sapin. « Je n’ai pas acheté de sapin, je n’en ai pas les moyens. C’est dur », assure un passant. Si certains pourront utiliser leur sapin en plastique acheté l’an dernier, d’autres improvisent : « Je vais déraciner un palmier dans mon jardin et le décorer. C’est plus original qu’un sapin ».

Les Gabonais subissent assez durement les effets de la chute des cours du baril de pétrole. Beaucoup de chantiers sont à l'arrêt. A Port-Gentil, la capitale du pétrole, plusieurs sociétés ont réduit leur personnel. Du coup, les commerçants n'ont pas fait de grands stocks pour Noël.