Comores: plus de 20 candidats déclarés pour la présidentielle de 2016

Qui pour succéder au président Dhoinine, aux Comores ?
© AFP PHOTO / Pool / Andrew Burton

Les dépôts des candidatures à l'élection présidentielle comorienne de 2016 ont été clôturés ce lundi. Au total, plus d'une vingtaine de chefs d'Etat potentiels. Cependant, certains retiennent l'attention plus que d'autres.

Cette élection présidentielle tient déjà toutes ses promesses en termes de rebondissements et surprises. Des alliances quasi contre nature, des divorces improbables et même des candidatures inattendues : Hamidou Bourhane, président de l'Assemblée nationale jusqu'à janvier dernier, se présentait comme l'héritier spirituel et donc vice-président d'Ahmed Abdallah Sambi. Finalement, ils seront adversaires si la Cour constitutionnelle valide la candidature du prédécesseur du chef de l'Etat.

De son côté, un autre ancien président, Azali Assoumani lui-même prédécesseur de Sambi s'entoure de ceux qui pourraient être considérés comme ses ennemis d'hier. Le président Azali avait pris le pouvoir sur un coup d'Etat en 1999 avant d'être élu président en 2002. Il avait expliqué son putsch par la sauvegarde de l'intégrité territoriale menacée à l'époque par une grave crise de séparatisme.

Certains instigateurs de cette crise sont aujourd'hui dans l'entourage proche du président-candidat. Dans ce paysage présidentiel, le très controversé maire de la capitale Mohamed Daoud fait figure de challenger à ces élections dont le premier tour aura lieu le 21 février prochain.