[Reportage] Ouganda/RDC: l'ombre des ADF plane sur la frontière

Un véhicule de l'armée ougandaise stationne au pied de la montagne Rwenzori, non loin de la localité de Kichwamba (sud-ouest de l'Ouganda), à quelques encablures de la RDC, en décembre 2015.
© Gaël Grilhot/RFI

L'est de la RDC fait face ces dernières semaines à une résurgence des violences du groupe ADF. Ce groupe d'origine ougandaise a été officiellement chassé du territoire ougandais, pourtant régulièrement des rumeurs font part de leur présence sur le territoire. Reportage dans l'ouest de l'Ouganda.

A Kampala, il ne fait aucun doute que les ADF sont hors du territoire. Mais s'ils venaient à tenter des actions côté ougandais, la réponse serait sans appel assure Crispus Kiyonga, le ministre de la Défense : « Nous les attendons, à la frontière s'ils viennent, ce sont eux qui vont mourir, pas notre population. »

Mais à proximité de la RDC, la situation semble moins certaine. Au point de passage grouillant de Mpondwe il est impossible de contrôler tout le monde. Au pied de la montagne Rwenzori, les commerçants sont eux embarrassés par les questions. Le lieutenant Nsamba admet que surveiller cette frontière à la géographie tortueuse n'est pas si simple.

« Je veux vous faire remarquer combien les frontières en Afrique n'ont rien à voir par exemple avec celles d'Ukraine ou de Belgique. Là-bas, lorsque vous voyez le problème des réfugiés par exemple, ces pays s'empressent de construire des barrières. Donc les frontières et leur gestion sonts particulièrement techniques. »

Présente le long de la frontière, dans les parcs et les montagnes, l'armée rassure la population, mais le doute est toujours présent comme chez cet habitant de Kichwamba. « Des rumeurs disent qu'ils sont toujours présents. C'est possible. Ils peuvent se déguiser. Ce n'est pas facile. Ce sont Ougandais bien sûr, ce ne sont pas des étrangers. Donc vous ne pouvez pas dire qui est qui réellement. Mais je ne pense pas qu'ils pourront refaire ce qu'ils ont déjà fait. »

Officiellement, les ADF sont et restent du côté congolais. Les médias locaux affirment pourtant qu'ils ont été vus récemment du côté de Ntoroko.