Crash au Bénin: le gouvernement dément les rumeurs de complot

Le Premier ministre Lionel Zinsou et les six autres occupants de l'hélicoptère présidentiel sont sortis sains et saufs de l'accident du 26 décembre, à Djougou.
© Capture d'écran/ Afrika TV

Après le crash de l’hélicoptère samedi 26 décembre dans le nord-ouest du Bénin dans lequel se trouvait le Premier ministre, Lionel Zinsou, qui en est sorti indemne, la réponse du gouvernement est claire : il s’agit bel et bien d’un accident et non d’un complot. Le ministre de l’Intérieur, Placide Azandé, s’est exprimé ce lundi pour faire taire les rumeurs. Une enquête a été confiée à la gendarmerie pour élucider les causes exactes de l’accident.

Que s’est-il passé samedi 26 décembre sur la piste d’atterrissage à Djougou ? Problème technique, erreur de pilotage. C’est ce que devra déterminer l’enquête sur les circonstances du crash de l’hélicoptère dans lequel se trouvait le Premier ministre et candidat du pouvoir à la présidentielle de février 2016, Lionel Zinsou. Selon des témoins, l’harmattan soufflait au moment de l’accident.

Placide Azandé
28-12-2015 - Par RFI

Ce lundi, le ministre de l’Intérieur, Placide Azandé, a tenu à démentir les rumeurs sur les problèmes de maintenance de l'hélicoptère présidentiel, d’abord. « L’entretien se fait régulièrement, on ne peut pas mettre la vie de notre président de la République en danger », a-t-il assuré.

La thèse du complot

Mais surtout sur celles d’un éventuel complot contre le Premier ministre, sain et sauf, dont la nomination avait créé la surprise en juin dernier. « Il s’agit d’un accident, ils vont le confirmer à partir de l’enquête en cours, a-t-il déclaré. Moi je ne peux pas parler de complot lorsque je sais que tous ceux qui sont concernés sont vivants. Des gens peuvent exploiter ça à leur profit pour semer le trouble dans les esprits. »

Officiellement, Lionel Zinsou se rendait à une fête traditionnelle pour représenter le gouvernement et pas pour faire campagne. A deux mois du premier tour de la présidentielle, la coalition d’opposition L’Union fait la nation en doute fort, nous confie l’un de ses membres qui rappelle que Lionel Zinsou est le candidat du parti au pouvoir.

Ce déplacement n’avait aucun lien avec la campagne, affirme un proche de Lionel Zinsou qui ajoute que c’était la première fois que le Premier ministre utilisait l’hélicoptère présidentiel.