Elections en RCA: tout sera prêt pour le scrutin de mercredi

Le référendum du 13 décembre en Centrafrique avait révélé des défaillances techniques et logistiques.
© MARCO LONGARI / AFP

La campagne électorale s'est achevée lundi soir à minuit en Centrafrique. Le premier tour des législatives et de la présidentielle a lieu ce mercredi. Il avait dû être reporté de trois jours en raison de manquements techniques et logistiques. Mais tous les problèmes sont réglés ou en phase de l'être, assure l'organisation en charge d'organiser le scrutin.

L’Autorité nationale des élections (ANE) l’affirme : tout sera prêt à temps pour le premier tour des élections législatives et présidentielle demain, mercredi.

La semaine dernière, le report des élections de trois jours avait été justifié par deux raisons principales : la mauvaise formation d’agents de certains bureaux, parfois incapables de remplir les procès-verbaux de résultats. Selon le porte-parole de l’ANE, Julius Ngouadé-Baba, peu après le référendum du 13 décembre qui a révélé ces problèmes, l'instance avait pris des mesures pour que ces agents défaillants soient remplacés par des fonctionnaires locaux.

L’autre raison du report résidait dans les retards dans l’acheminement du matériel. Urnes et isoloirs auraient désormais atteint les 5 697 bureaux de destination.

Bulletins réimprimés

Quant aux bulletins et aux PV, ils sont en route : des centaines de véhicules sont mis à contribution et la Minusca a également mobilisé ses moyens sur le terrain.

Toutefois, dans 37 des 140 circonscriptions, des bulletins des législatives, erronés, ont dû être réimprimés. Le risque existe qu’ils n’arrivent pas à temps.

Concernant, les cartes d’électeurs, à Bangui, 70% ont été distribuées, 90% en province, selon l’ANE.