Mali: vers la rénovation de la ligne de chemin de fer avec le Sénégal

La gare de Kati, au Mali.
© Wikimedia

Le projet de la rénovation de la ligne de chemin de fer entre le Mali et le Sénégal est titanesque. Pour ce faire, Bamako a signé une convention de financement avec une entreprise chinoise pour le tronçon entre Bamako et Dakar. Pour le ministère malien de l'Equipement, ces travaux vont favoriser l'emploi et améliorer les temps de transports dans la région.

Aujourd’hui pour allier par train Bamako à Kayes, deux villes maliennes, on met 17 heures ou parfois même deux jours. Deux jours pour parcourir 600 kilomètres. Mais si le gigantesque projet de réhabilitation de la voie ferroviaire arrive à terme, on pourra effectuer ce trajet en 5 heures beaucoup plus confortablement.

Entre la capitale malienne et la frontière avec le Sénégal, 22 gares seront réhabilitées dans le cadre de la convention financière signée avec une entreprise chinoise : réhabilitation des rails, réhabilitation également d’ouvrages le long de la ligne. Ainsi, le projet prévoit la reconstruction de ponts dans les localités maliennes de Mahina et Toukoto, situées à l’Ouest. De nombreux emplois seront créés. Avec ce projet, c’est toute une vie qui reprendra le long des rails au Mali, explique-t-on au ministère de l’Equipement, des transports et du désenclavement.

Mais la rénovation côté sénégalais du réseau ferroviaire doit également profiter au Mali : il y a 1 286 kilomètres de rails qui séparent Dakar de Bamako. Actuellement, moins de 300 000 tonnes de marchandises sont transportées par an entre les deux pays, alors que si les travaux de modernisation aboutissent, le potentiel sera de 3 à 4 millions de tonnes de marchandises. Une aubaine pour le Mali, pays enclavé.