Mali: des interpellations à Tombouctou après trois assassinats

Des militaires maliens contrôlent des habitants de la ville de Tombouctou en avril 2014.
© David Baché/RFI

A Tombouctou au nord-ouest du Mali, un animateur d’une radio privée et deux de ses amis avaient été tués le 17 décembre par un homme armé devant une radio locale. Ce mardi, trois nouvelles personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire.

Les trois civils interpellés ce mardi à Tombouctou connaissaient l’animateur de la radio privée et ses deux proches tués. Une source proche de l’enquête explique qu’un examen minutieux de l’emploi du temps des personnes qui viennent d’être arrêtées pose problème, surtout la nuit du drame. L’enquêteur n’en dit pas plus, mais il est formel.

Certes, la radio appartenait à la mission catholique de Tombouctou, mais il n’est pas du tout établi, à ce stade, que le meurtre est l’œuvre d’islamistes armés qui ne veulent pas entendre parler de propagande de la religion catholique à Tombouctou. De leur côté, des confrères maliens écrivent qu’il s’agirait d’un crime passionnel. Une version qui n’est pas encore officiellement confirmée.

Ce triple assassinat avait créé un vif émoi dans la capitale des « 333 saints », autre appellation de la ville de Tombouctou. Les populations en avaient profité pour réclamer un renforcement du dispositif sécuritaire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.