Afrique du Sud: le roi des Thembu n’échappe pas à la prison

Le 13 décembre 2013 à Qunu, Buyelekhaya Dalindyebo, le roi coutumier des Thembu, vient présenter ses condoléances à la famille de Nelson Mandela, après le décès de l'ancien président sud africain le 5 décembre 2013.
© AFP PHOTO / GCIS / ELMOND JIYANE

Condamné en 2009 pour homicide, incendie volontaire et coups et blessure, le roi des Thembu n’avait toujours pas été incarcéré. Mercredi, le 30 décembre 2015, sa demande de prolongation de liberté conditionnelle a finalement été rejetée.

Buyelekhaya Dalindyebo, le roi coutumier des Thembu, la tribu de Nelson Mandela, a passé sa première nuit en prison mercredi soir. Le roi avait été condamné en 2009 à 15 ans d'emprisonnement pour homicide, incendie volontaire et coups et blessures. Une peine réduite à 12 ans en appel, après l'abandon des poursuites pour homicide. Depuis, le roi AbaThembu a tout tenté pour échapper à sa peine, mais son ultime recours devant la Cour Constitutionnelle sud-africaine a échoué et sa liberté conditionnelle n'a pas été prolongée.

Mercredi soir, 20 minutes avant minuit, le chef traditionnel controversé s'est présenté à la prison de Umtata, où il doit purger sa peine de 12 ans d'emprisonnement.
Le roi coutumier âgé de 51 ans avait été condamné pour avoir mis le feu aux campements de certains de ses sujets qui lui avaient résisté, et pour avoir roué de coups trois jeunes criminels présumés. Le roi Dalindyebo a également été reconnu coupable de l'enlèvement de la femme et des enfants d'un de ses «sujets» accusé d'être un dissident.

Le jugement de la Cour Suprême a dénoncé « la conduite déplorable » du roi qui « faisait régner la terreur » sur une communauté rurale pauvre et vulnérable.

En début de semaine, le roi des Thembu a adressé une pétition au ministre de la Justice pour réclamer un nouveau procès, au motif notamment que le droit coutumier n'a pas été respecté.

Le ministre de la Justice a rejeté cette demande estimant que le roi et ses conseils n'avaient pas de nouvelles preuves à présenter dans cette affaire.