Catherine Samba-Panza: «Je suis fière du visage de la RCA»

La présidente de la transition centrafricaine Catherine Samba-Panza, le 27 décembre 2015 à Bangui.
© MARCO LONGARI / AFP

Même si les scrutins de mercredi se sont déroulés dans le calme, on peut sentir une certaine tension en République centrafricaine. A Bangui, le centre de traitement des données est gardé par les casques bleus. Les pétards et l'usage festif d'armes automatiques ont été interdits. De son côté, l'Autorité nationale des élections a fait état de difficultés logistiques. Les élections ont été au centre, avec d'autres sujets, des vœux de la présidente centrafricaine de transition, Catherine Samba-Panza.

Ce sont des vœux en forme de bilan qu’a prononcés Catherine Samba-Panza. « La barque centrafricaine a été redressée de son naufrage », a déclaré la présidente de transition, qui est revenue sur ce qu’elle considère comme les grands succès de son passage au pouvoir : le forum de Brazzaville en juillet 2014, les consultations à la base de l’hiver 2015, et le forum de Bangui au mois de mai dernier.

Mme Samba-Panza a évoqué longuement les élections du mercredi 30 décembre, la forte mobilisation et le climat apaisé. « Je suis fière du visage de la RCA, je suis fière du visage de la Centrafrique que vous avez montré au monde », a-t-elle déclaré, rendant notamment hommage à la classe politique pour le climat de sérénité qui a régné pendant ce scrutin. « Il leur appartient dans les prochains jours de préserver l’esprit de concorde qui a prévalu », a-t-elle espéré.

La présidente de transition a ensuite évoqué les grands chantiers qui attendent l’équipe qui lui succèdera : la sécurité, l'économie, la justice ou encore la réconciliation. Sur ces deux derniers thèmes, Catherine Samba-Panza a rappelé qu’une cour pénale spéciale allait être mise en place, tout comme une commission vérité-réconciliation-réparation, dont on n’avait plus entendu parler depuis le forum de mai dernier. « Puisse la nouvelle équipe s’inscrire dans l’esprit du forum de Bangui », a-t-elle espéré en conclusion.