Mali: l'aéroport international de Bamako rebaptisé «Modibo Keïta»

Modibo Keïta, premier président du Mali, dans les années 1960.
© © AFP

Depuis le 1er janvier 2016, l'aéroport international de Bamako porte désormais le nom du père de l'indépendance du Mali, Modibo Keïta. Le Mali a voulu ainsi honorer la mémoire d'une des grandes figures de son histoire. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a assisté à la cérémonie officielle au cours de laquelle l'aéroport international de la capitale a changé de nom.

Aéroport international Modibo Keïta de Bamako. C’est désormais le nom du plus grand aéroport du Mali. Lors d’une cérémonie officielle, le président malien IBK a déclaré : « C’est une reconnaissance de la nation à l’homme qui fut un grand panafricaniste. »

En 2015, les Maliens ont célébré le centenaire de la naissance de l'ancien président. Une célébration au cours de laquelle le public a eu droit à un coup de projecteur sur sa vie, sur son œuvre. Tout n’était pas parfait chez l’homme, mais le sens de l’Etat, l’amour de la patrie, sont indiscutables.

Une reconnaissance de l'œuvre politique de Modibo Keïta

En 1960, Modibo Keïta proclame l’indépendance du Mali. Huit ans plus tard, il est renversé par un coup d’Etat militaire. Arrêté, il sera un moment déporté dans une prison à Kidal, dans le nord-est du pays. Les conditions de sa mort restent mystérieuses.

Les héritiers politiques de Modibo Keïta ont timidement repris le flambeau au sein du parti qu’il a créé, l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain (US-RDA). Pour eux, si aujourd’hui l’aéroport de Bamako - qui reçoit plus d’un demi-million de passagers par an - porte son nom, c’est également une forme de réhabilitation de son œuvre.