Les Etats-Unis pourraient exclure l'Afrique du Sud de l'Agoa

Lors du sommet de l'Agoa à Washington, autour du secrétaire d'Etat américain, John Kerry, la question sud-africaine était déjà à l'ordre du jour, le 4 août 2014.
© AFP PHOTO / Karen BLEIER

L'Afrique du Sud pourrait être exclue de l'Agoa, ce traité de libre-échange entre les Etats-Unis et l'Afrique. Depuis des années, Washington et Pretoria sont engagés dans un bras de fer concernant l'importation de viande en provenance des Etats-Unis. Washington avait donné jusqu'au 4 janvier 2016 à l'Afrique du Sud pour lever ces barrières commerciales. dans le cas contraire, elle risque l'exclusion de ce traité de préférence commerciale.

Au cœur du problème : l'importation de volaille, de porc et de bœuf américains. L'Afrique du Sud bloque l'importation de ces produits depuis des années, en imposant des mesures antidumping.

Il y a un an, Pretoria a même été jusqu'à interdire totalement l'importation de poulets américains suite à une épidémie de grippe aviaire.

Washington accuse l'Afrique du Sud de protéger son marché et rappelle que ces restrictions sont contraires à l'esprit de libre-échange de l'Agoa.

Mais à Pretoria, on rétorque que les Etats-Unis déversent sur le continent africain des produits agricoles qui ne sont pas conformes aux normes sanitaires sud-africaines. Les deux pays n'ont pas réussi à se mettre d'accord avant la date butoir du 4 janvier.

En tout cas, une suspension de l'Agoa pourrait coûter cher à l'Afrique du Sud qui exporte chaque année pour plus de 160 millions d'euros de produits agricoles vers les Etats-Unis, principalement du citron, des noix, et du vin.