Madagascar: à Antananarivo, le problème de la gestion des ordures

Antananarivo, la capitale de Madagascar, est confrontée à un problème de ramassage des ordures, dont ni la commune ni l'Etat ne veulent assumer la responsabilité.
© Bernard Gagnon/(CC)/Wikipédia

Depuis plusieurs années, la gestion des ordures à Antananarivo, la capitale malgache, est un véritable problème. Pour les habitants, les déchets s'accumulent dans les bennes et les pouvoirs publics n'agissent pas. Entre la commune et le gouvernement - la gestion des déchets est sous tutelle du ministère de l'Eau -, chacun rejette la faute sur l'autre.

16 000 m3 d’ordures réparties dans près de 350 bennes de la capitale. Pour Tiana, habitant d’Antananarivo depuis 20 ans, les ordures font à présent partie intégrante du paysage.

« On trouve des bacs à ordures pleins dans tous les quartiers de Tana et ça me fait honte, déplore-t-elle. Surtout quand il y a les étrangers, mes amis étrangers qui viennent. Pour moi la mairie et l'Etat malgache ne font rien ! »

Selon la maire d’Antananarivo, Lalao Ravalomanana, l’Etat doit restituer la gestion des ordures à la commune. De son côté, le gouvernement accuse la ville de ne pas avoir versé la redevance sur les ordures ménagères au service de gestion des déchets.

Pour cette restauratrice, peu importe le responsable, la situation doit changer. « Il y a plein de rats, ça sent mauvais ! Quand le vent souffle, ça rentre partout dans la salle, surtout dans la salle de restaurant, ça sent mauvais ! s’indigne-t-elle. Le pire c'est quand il pleut ! »

Le gouvernement vient d’accorder 160 mille euros au service de gestion des ordures. L’aide d’urgence, financée en partie par la banque africaine de développement, prendra fin en mars.