Election présidentielle au Bénin: le point sur les candidatures

La dernière candidature à l'élection présidentielle au Bénin est celle de Sébastien Ajavon, président du patronant béninois, qui s'est déclaré dimanche 3 janvier.
© CHARLES PLACIDE / AFP

Les candidatures pour la présidentielle au Bénin seront officiellement déposées du 9 au 12 janvier. Plusieurs personnalités affichent déjà leurs ambitions pour occuper le fauteuil de Thomas Boni Yayi qui, conformément à la Constitution, ne pourra plus se présenter. Le dernier à se déclarer est Sébastien Ajavon, président du patronat béninois.

Ils seront très nombreux les candidats pour ce scrutin très ouvert. Sebastien Ajavon, président du patronat béninois, s'est présenté dimanche comme l'homme qui « refuse l'inaction ». Sa candidature pourrait notamment faire de l'ombre à un autre homme d'affaires, Patrice Talon, devenu l'un des plus farouches opposants au président Boni Yayi depuis sa rupture avec le chef de l'Etat en 2012.

Autre candidat de poids : l'actuel Premier ministre Lionel Zinsou désigné candidat du FCBE. Mais cette candidature du franco-béninois ne fait pas l'unanimité au sein du parti au pouvoir.

Du côté de l'opposition, l'Union fait la nation (UN) n'a pas encore choisi son candidat. Deux députés sont sur les rangs : Emmanuel Golou et Eric Houndété. Les tractations se poursuivent aussi au sein du PRD d'Adrien Houngbegji et de La Renaissance du Bénin de Nicéphore Soglo.

L'ancien Premier ministre Pascal Irénée Koupaki compte lui aussi se présenter, tout comme le général Robert Gbian et Abdoulaye Bio Tchané, qui repart à la conquête du fauteuil présidentiel pour la seconde fois. Marie-Elise Gbedo sera peut-être la seule femme en lice.

Une chose semble acquise : aucun bulletin de vote ne mentionnera le nom de Thomas Boni Yayi.