Republier
Zambie

Zambie: un amendement constitutionnel prévoit les élections au 11 août

Le président de la Zambie, Edgar Lungu, le 18 octobre 2015.
© AFP PHOTO/SALIM DAWOOD

A Lusaka, le président Edgar Lungu signera mardi après-midi, le 5 janvier, un amendement à la Constitution zambienne. L'amendement établit, entre autre, un nouveau calendrier électoral.

L'amendement constitutionnel qui doit être signé ce mardi après-midi par le président de la République prévoit la date des prochaines élections présidentielles et législatives le 11 août 2016.

Cette modification de la Constitution relève d'une promesse du président Edgar Lungu. Il s'était en effet engagé une fois élu en janvier 2015 à organiser rapidement un nouveau scrutin.

Il faut dire que son élection avait été très contestée à l'époque. Il avait brigué la présidence après le décès de Michael Sata, et avait remporté le scrutin avec 48,3 % des voix contre 46,7% pour son opposant.

Mais la Constitution zambienne ne requérant pas un minimum de 50 % des voix pour être élu, il était de fait devenu le 6e président de Zambie.

Alors, cet après-midi, à 14h, il signera l'amendement, qui en plus de décider d'une nouvelle échéance électorale, institue le minimum de 50 % des suffrages pour être élu.

Pour l'occasion, la présidence a organisé une grande cérémonie au stade des héros de Lusaka. Plus de 50 000 partisans du clan présidentiel sont attendus.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.