L'Allemagne renforce son engagement militaire au Mali

Des soldats allemands en Afghanistan.
© ISAF/Ryan Tabios

Le Conseil des ministres allemand a adopté mercredi un nouveau mandat renforçant la présence militaire de la Bundeswehr au Mali. Les troupes pouvant participer à la Minusma passeront de 150 actuellement à 650. Cet engagement supplémentaire veut souligner la présence plus importante du pays dans les interventions internationales et se veut un témoignage de soutien à la France.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Nous voulons être aux côtés de la France et tout faire pour l'aider dans cette situation difficile ». Peu après les attentats du 13 novembre à Paris, la ministre de la Défense allemande Ursula von der Leyen avait confirmé un engagement de son pays plus important au Mali déjà prévu.

Le Conseil des ministres a adopté la décision mercredi à Berlin. Le mandat doit être avalisé d'ici la fin du mois par le Bundestag. L’Allemagne est jusqu'à présent avant tout engagée au sein de la mission de formation des soldats maliens dans le sud du pays, d'ailleurs dirigée par un général allemand.

Jusqu'à 650 militaires

L'engagement plus important de la Bundeswehr va concerner la participation de Berlin au sein de la Mission de l'ONU au Mali, la Minusma. Le mandat actuel prévoit jusqu'à 150 hommes, mais une dizaine seulement de soldats allemands ont été déployés. A l'avenir leur nombre pourra atteindre jusqu'à 650 personnes chargées de missions d'observation avec des véhicules blindés et des drones.

La presse allemande souligne les dangers de cette mission et la compare souvent à l'Afghanistan. La ministre de la Défense a voulu rassurer en évoquant une mission « très robuste et très sûre ».