Congo: l’opposition cherche son positionnement pour la présidentielle

Opération de vote à Brazzaville, le 15 juillet 2012.
© AFP PHOTO/GUY-GERVAIS KITINA

Au Congo-Brazzaville, quelques voix semblent s'élever au sein de l'opposition pour dire « non » à la présidentielle anticipée du 20 mars prochain. Mais ses deux principales plateformes (Frocad et IDC) ont décidé de tenir, à compter de ce jeudi et jusqu'à dimanche, une convention au terme de laquelle elles arrêteront leur décision définitive.

C’est au sortir d’une réunion de haut niveau du Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad) que Pascal Tsaty Mabiala, premier responsable de cette plateforme, a annoncé la tenue de cette convention conjointe qui s’annonce décisive : « Il a eu tout ce qu’il y a eu. Nous avons tout tenté et aujourd’hui, dans trois mois, Monsieur Sassou dit qu’il va organiser une élection présidentielle. Qu’elle est la réponse idoine que nous apportons à ces élections anticipées : est-ce que nous irons ou est-ce que nous n’irons pas ? Est-ce que nous irons en rangs serrés ou est-ce que nous irons dispersés ? C’est toutes ces questions qui vont être regardées demain [ce jeudi]. Et moi, je n’ai pas la réponse à vous donner. N’écoutez pas tout ce qu’on vous dit dans la rue. Le Frocad est uni et nous voulons justement que cette unité se prolonge jusqu’à nos frères de l’IDC [Initiative pour la démocratie au Congo]. Pour faire une grande, grande proposition, celle que le peuple congolais attend. »

Un premier candidat en lice

Pour l’heure, il est exclu de parler d’une scission de l’opposition à l’approche de la présidentielle, a indiqué un autre opposant. Si le Frocad et l’IDC étudient encore leur stratégie, le premier candidat au scrutin du 20 mars est désormais connu. Il s’agit de Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou, député de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), arrivé deuxième aux présidentielles de 2002 et de 2009. Il sera candidat indépendant comme par le passé et cette fois-ci, sous le label de son association dénommée « La Chaîne ».