Elections au Niger: consensus autour du fichier électoral

Un soldat nigérien vote à Niamey, le 3 août 2009.
© (Photo : AFP)

A Niger, après les divergences des dernières semaines, le fichier électoral devant servir aux scrutins de 2016 fait l'objet d’un consensus. Il aura fallu un travail de correction de toutes les anomalies tel que recommandé par les experts de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour qu’il soit jugé fiable et valide pour les élections de 2016.

Dans le document de synthèse qu’il a présenté, l’expert de l’OIF Inoussa Ouédraogo a indiqué que « toutes les recommandations à effet immédiat relativement aux anomalies formulées à l’endroit du fichier électoral ont été mises en œuvre ». Les anomalies corrigées ont touché dans l’ensemble 1,5% des 7,5 millions d’électeurs. Et c’est dans une ambiance très tendue que les membres du comité ont unanimement estimé que le fichier était fiable, valide et consensuel pour les élections générales de 2016.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) se chargera d’utiliser le fichier. Satisfait de l’aboutissement de ce processus, le vice-président de la Céni, Kadri Oumarou Sanda, a remercié l’OIF pour son appui et promis que son institution va s’atteler désormais à l’édition des cartes d’électeurs dont la distribution est prévue à compter du 21 janvier prochain.