Libye: l'UE promet un soutien financier au futur gouvernement d'union

Federica Mogherini et le Premier ministre du gouvernement d'union nationale libyen, Fayez el-Serraj, le 8 janvier 2016, à Tunis.
© REUTERS/Zoubeir Souissi

Federica Mogherini, la chef de la diplomatie européenne, a rencontré vendredi Fayez el-Serraj, le Premier ministre du gouvernement d'union nationale et plusieurs acteurs politiques libyens favorables à l'accord politique proposé par l'ONU. Au programme : un plan d'aide et une promesse de soutien militaire pour lutter contre Daech, mais pas d'intervention.

Federica Mogherini a promis de l’argent et un soutien militaire au gouvernement d’union nationale en Libye. La Haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères a promis 100 millions d’euros au futur exécutif. « L'UE a préparé une enveloppe d'aide de 100 millions d'euros, disponibles immédiatement, pour financer des projets qui devront être discutés avec le gouvernement d'union nationale dès son entrée en fonction », a-t-elle annoncé.

La sécurité a évidemment été l’autre volet discuté vendredi à Tunis. Federica Mogherini a été claire : l’Union européenne ne mènera pas d’offensive armée. C’est aux Libyens de prendre l’initiative. « La meilleure réponse au terrorisme, et en particulier à Daech, et nous sommes d'accord là-dessus, est une réponse libyenne fondée sur l'unité libyenne, qui sera soutenue, de la façon dont les Libyens le souhaiteront, par la communauté internationale et l'Union européenne, a-t-elle insisté. Mais cette réponse devra quoi qu'il arrive être conduite par les Libyens, sur la base de leur unité. »

Les noms des ministres du futur gouvernement d’union nationale dirigé par Fayez el-Serraj devront être dévoilés le 17 janvier. Il doit ensuite prendre ses fonctions à Tripoli.