Elections en RCA: les alliances se dessinent pour le second tour

Faustin Archange Touadéra, lors d'une marche pour la paix à Bangui, le 5 janvier 2013.
© AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

En Centrafrique, la campagne du second tour n' a pas encore officiellement commencé, mais déjà les alliances se dessinent. Une vingtaine de candidats se sont ralliés, ce dimanche 10 janvier, au candidat indépendant Fautin Archange Touadéra.

Avec ce soutien d'une vingtaine de candidats, c'est potentiellement environ 20 % de voix supplémentaires que Faustin Touadéra peut espérer obtenir au second tour si le taux de participation reste stable.

Ce qui a convaincu Jean-Baptiste Koba, un ex-candidat à la présidentielle et porte-parole du collectif qui s'est rallié à Touadéra, « c'est sa personnalité d'abord et son passé également », dit-il au micro de RFI. Pour lui, c'est quelqu'un qui a « une gestion réservée, prudente, peu clivante ». Il assure que « dans le contexte extrêmement chahuté à la fois sur le plan social et sur le plan politique, il était important d'avoir quelqu'un qui soit le plus dénominateur commun possible. »

Gaston Nguérékata, un autre des porte-paroles du collectif l'affirme, les candidats ont renoncé à contester les résultats des élections, « malgré les nombreuses irrégularités », dit-il, pour finalement opter pour « la voie de la paix ».

« Nous avons renoncé à nos droits de contester ces résultats, rappelle-t-il. Nous avons choisi la voie de la paix, de la sérénité et nous sommes tous derrière Touadéra pour pouvoir faire de lui le prochain président de la République centrafricaine. Nous allons battre campagne pour Touadéra. »

Ce ralliement massif en faveur de Touadéra pourrait faire pencher la balance en faveur de l'ex-Premier ministre de Bozizé, surtout si de nouveaux noms viennent s'ajouter aux soutiens déjà acquis.