Tunisie: l'ex-patron de Nidaa Tounes lance son mouvement politique

Mohsen Marzouk, en meeting à Tunis le 10 janvier 2016, quelques jours après l'annonce de la création d'un nouveau mouvement politique avec d'anciennes figures du parti au pouvoir Nidaa Tounes.
© REUTERS/Zoubeir Souissi

Quelque 1 700 militants se sont rassemblés ce dimanche 10 janvier au Palais des Congrès de Tunis pour saluer Mohsen Marzouk. L'ancien secrétaire général de Nidaa Tounes a lancé son mouvement qui devrait déboucher sur la création d'un parti politique, alors que le parti au pouvoir tenait son Congrès ce week-end. Reportage.

Dans la foule se trouve Karim Chaker. S'il est venu ce dimanche matin, c'est par déception. Il avait voté Nidaa Tounes pour s'opposer aux islamistes d'Ennahda. Aujourd'hui il déchante.

« Nidaa Tounes qui était supposé nous donner un choix, qui était supposé ne pas devenir allié à Ennahdha est devenu allié à Ennahdha hier, déplore-t-il. On est en train de tendre vers le parti unique ». Le militant fait allusion au discours de Mohammed Ghannouchi, le président d'Ennahdha, ce samedi au Congrès de Nidaa Tounes.

→ Lire aussi : Tunisie: vaste remaniement sur fond de scission de Nidaa Tounes

Mohsen Marzouk promet que sa nouvelle formation refusera toute collusion contre nature. « Nous représentons un courant moderniste, laïcisant, pas laïque, a déclaré l'ex-cadre de Nidaa Tounes. Cette histoire d'alliance aveugle entre Nidaa Tounes et Ennahdha est une grave menace à la démocratie en Tunisie. Notre objectif, c'est de les battre aux élections ».

Abderraouf el-May fait partie des 17 députés qui ont quitté Nidaa Tounes. Il était à la tribune avec Mohsen Marzouk, mais tient à garder une certaine liberté. « Est-ce que ça va aboutir sur un parti ? Est-ce que ça va aboutir sur un mouvement dans lequel d'autres partis peuvent venir se joindre éventuellement ? Tout est ouvert », avance-t-il.

Avec cette scission, Nidaa Tounes va se retrouver avec le même nombre d'élus qu'Ennahdha. D'autres démissions pourraient survenir cette semaine.