Elections en Centrafrique: seulement 22 députés élus au premier tour

Préparation du matériel électoral à Bangui, le 29 décembre 2015.
© AFP

A Bangui, les résultats provisoires des élections législatives ont été publiés par l'autorité nationale des élections. De nombreuses questions se posent après ces résultats, seulement 22 candidats sur 140 sièges disponibles ont été élus dès le premier tour. Plus d'une centaine de circonscriptions dans le pays vont donc organiser un second tour. Alors même que le premier s'est déroulé de manière chaotique.

Le Parlement centrafricain a 140 sièges à pourvoir, il y avait plus d'un millier de candidats aux législatives. 22 ont été élus à la majorité absolue, mais dans la majorité des cas il devra y avoir un second tour. Et c'est son organisation qui pose question, car dans beaucoup de provinces, il n'y a même pas eu de premier tour et pour cause, les bulletins de vote ne sont jamais arrivés. Sans oublier les erreurs d'impression ou les procès verbaux mal remplis qui rendent les résultats invalides.

De nombreuses anomalies donc sur lesquelles la Cour constitutionnelle va se pencher. La Cour devra décider notamment de l'organisation de législatives partielles. Ces résultats provisoires donc ont été publiés une semaine après ceux de la présidentielle.

En Centrafrique, rien n'empêche les candidats de se présenter simultanément aux deux élections. Et c'est ce qu'ont fait Anicet Dologuélé et Archange Touadéra, déjà qualifiés pour le second tour de la présidentielle. Dologuélé a été battu. Mais Touadéra lui est en ballotage favorable. S'il est élu et qu'il perd la présidentielle, il pourra conserver un poste de député.

Le second tour lui est toujours fixé au 31 janvier. Mais il y a peu de chance qu'il puisse se tenir à cette date. L'autorité nationale des élections attend les décisions de la Cour constitutionnelle avant de se prononcer.