Burkina Faso: première réunion avec Kaboré pour les nouveaux ministres

Le président du Burkina Faso Roch Marc Chirstian Kabore a réuni les ministres du nouveau gouvernement burkinabè au palais présidentiel, le 13 janvier à Ouagadougou.
© AHMED OUOBA / AFP

A peine mis en place, le premier gouvernement de Paul Kaba Thieba a rencontré le président Roch Kaboré au palais présidentiel. Occasion pour le président du Faso d'attirer l'attention des membres du gouvernement sur les valeurs qui doivent guider toute l'action gouvernementale.

C'est tout sourire que les membres du nouveau gouvernement sont sortis de la rencontre avec le président Roch Marc Christian Kaboré, sans oublier leur mission à l'image de Alizatou Rosine Coulibaly, ministre de l'Economie, des Finances et du Développement. « Devant les attentes des populations, je sens sur mes épaules de grandes responsabilités, et naturellement, je vais m'engager à donner le meilleur de moi-même », assure-t-elle.

Séquestré pendant le putsch de septembre dernier, le magistrat René Bagoro se voit confier le ministère de la Justice. « Je me suis toujours battu pour l'indépendance de la justice et je ne ferai rien qui entrave l'indépendance de la justice, promet-il. Donc dès que je serai parti civil dans une procédure relative au putsch, ça ne va pas jouer, dans tous les cas, et vous aurez l'occasion de le constater. »

Après une année de transition mouvementée, le Burkina Faso entend relancer sa diplomatie avec le journaliste, ex-correspondant de RFI, Alpha Barry. « Dans certains cas, la coopération était suspendue ou dans d'autres cas ralentie. Il faut pouvoir relancer tout ça », dit-il.

Cette première rencontre gouvernementale fut également l'occasion pour le président du Faso de rappeler à ses ministres la philosophie du travail gouvernemental. « Le maître mot que le chef de l'Etat a délivré à tout le monde, c'est le travail et la lutte contre la corruption. Zéro tolérance en matière de corruption, de manière à ce qu'il y ait une véritable rupture dans la manière de gouverner ce pays. On ne peut plus se contenter de faire comme par le passé », explique Paul Kaba Thieba, nouveau chef du gouvernement.

Tous les ministres de ce nouveau gouvernement seront soumis à une évaluation périodique par le président Roch Marc Christian Kaboré.