Somalie: les shebabs attaquent une base de l’UA dans le Sud

Des soldats de l'Amisom patrouillent devant une mosquée de Mogadiscio, la capitale somalienne.
© REUTERS/Ismail Taxta

En Somalie, les miliciens islamistes Shebab ont attaqué dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 janvier un camp militaire abritant des soldats somaliens et des membres kényans de l'Amisom, la Mission de l'Union africaine dans le pays. Une attaque qui serait toujours en cours et qui aurait fait des victimes.

D'après un responsable de la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine, des combats seraient toujours en cours dans le sud du pays. Les soldats qui occupent le camp, des soldats de l'armée somalienne et des membres de l'Amisom, ont lancé une contre-attaque. Selon un colonel de l'armée somalienne, contacté par l'Agence France-Presse, un kamikaze a fait sauter sa charge explosive à l'entrée du camp avant que l'assaut ne soit donné par des combattants shebabs.

On ignore précisément le nombre de victimes de cet assaut nocturne et on ignore également si les shebabs ont le contrôle des lieux. Pour l’instant, l'organisation islamiste revendique la mort « de 63 soldats chrétiens du Kenya ». De son côté, le porte-parole de l'armée kényane qui compose la Mission de l'Union africaine affirme que ce n'est pas la mission qui était visée, mais bien l'armée somalienne.

Pourtant, ces derniers mois, plusieurs attaques revendiquées par le mouvement shebab ont visé des bases abritant des soldats de l’UA, dont deux attaques en juin et septembre dernier. A chaque fois, selon les témoignages, les shebabs avaient pris le contrôle temporaire des lieux.

Les combats continuent. Un camp de l'armée somalienne a été attaqué.
Paul Njougouna
15-01-2016 - Par Aabla Jounaïdi