Attaque terroriste à Ouagadougou: «Il m'a mis en joue»

Des agents de sécurité devant un bâtiment à proximité du Splendid Hôtel de Ouagadougou où une attaque a eu lieu, le 15 janvier 2016.
© REUTERS/RTB via REUTERS TV

Ibrahim, un habitant de Ouagadougou, était parti chercher sa mère qui participait à un gala dans un hôtel proche du Splendid Hôtel quand il est tombé nez à nez avec les assaillants qui ont attaqué l'établissement, vendredi 15 janvier au soir. Encore sous le choc, il raconte.

J’ai vu trois personnes qui sont sorties avec des kalachnikovs, ils ont commencé à tirer. Il y en a même un qui a pointé son arme en direction de mon véhicule. Donc j’ai fait demi-tour. En faisant marche-arrière, j’ai vu que les vitres du Capuccino avaient volé en éclats. Et il y avait deux corps au sol. (…) Les assaillants que j’ai vus étaient trois. Ils étaient de peau claire avec des turbans. Ils tiraient en avançant comme s’ils voulaient obliger les gens à partir pour pouvoir bien délimiter leur périmètre.
Ibrahim
16-01-2016 - Par Bineta Diagne

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.