Municipales en Afrique du Sud: l’opposition réclame une date officielle

Opération de vote en Afrique du Sud, avril 2009.
© Nadine Hutton/Bloomberg via Getty Images

En Afrique du Sud, les différents partis politiques du pays ont déjà les yeux braqués vers les élections municipales, qui doivent se tenir dans quelques mois. Les partis d'opposition - en particulier l'Alliance démocratique - ont l'espoir d'arracher plusieurs grandes villes à l'ANC de plus en plus critiquée au niveau national. L'opposition reproche d'ailleurs au parti majoritaire de tarder à annoncer une date pour ce scrutin local.

D'après la Constitution sud-africaine, les élections municipales devraient se tenir entre mai et août 2016, mais aucune date officielle n'a encore été annoncée et les partis d'opposition s'impatientent. La date exacte du scrutin doit être annoncée par le président de l'ANC, ce qui donne une longueur d'avance au parti majoritaire.

Le parti EFF de Julius Malema - qui participe pour la première fois à une élection locale - fait valoir qu'une campagne ne se prépare par de la même manière trois mois ou six mois avant un scrutin. Mêmes inquiétudes du côté de l'Alliance démocratique (DA) qui souhaite lancer sa campagne au mois de mars.

DA présente son candidat pour Johannesburg

Le principal parti d'opposition a d'ailleurs annoncé ce week-end le nom de son candidat pour la ville de Johannesburg. Il s'agit d'Herman Mashaba, qui a rejoint DA il y a moins de deux ans. Cet homme d'affaires de 56 ans est connu pour avoir lancé en 1985 la marque Black like me, première ligne locale de produits capillaires dédiés aux Africains.

Le programme d'Herman Mashaba pour Johannesburg met l'accent sur la lutte contre la drogue, la corruption et les problématiques raciales.