Niger: le Moden Lumana dénonce le traitement fait à Hama Amadou

Hama Amadou, l'ancien président de l'Assemblée nationale au Niger, ici en novembre 2013.
© ISSOUF SANOGO / AFP

Au Niger, l'ancien Premier ministre Hama Amadou et candidat à la présidentielle est toujours retenu dans la prison de Filingué. Il renonce à tout recours devant la justice nigérienne et se considère comme un prisonnier politique. Ce sont donc ses camarades du Moden Lumana qui feront campagne à sa place en vue de la présidentielle du 21 février. Selon un protocole additionnel de la Cédéao, tous les candidats à une présidentielle doivent être traités de façon équitable. Pour le ministre de l'Intérieur nigérien, Hassoumi Massaoudou « une procédure judiciaire ne doit pas s'arrêter parce que quelqu'un est devenu candidat ». Mais pour le parti de l’ancien président de l’Assemblée nationale, les autorités nigériennes agissent en violation de l'arrêt de la Cour constitutionnelle du Niger.

Etant donné qu’un arrêt de la Cour constitutionnelle a validé sa candidature, cela veut dire que le candidat doit être mis dans les mêmes conditions que les autres candidats.
Nassirou Halidou
18-01-2016 - Par Laetitia Bezain